Wednesday, 5 December 2012

La lecture informative en immersion - Jovette Gagnon


L’article que j’ai lu « La lecture informative en immersion » de Jovette Gagnon examine les textes courants qui nous entourent dans la vie quotidienne. Les textes courants comprennent des textes informatifs (textes qui donnent l’information au lecteur), des textes directifs (textes avec des instructions ou des étapes à suivre) et des textes incitatifs (textes qui encouragent le lecteur à faire quelque chose).

Les textes courants peuvent présenter un degré de difficulté pour le lecteur à cause de l’organisation du texte, des concepts présentés et du vocabulaire spécialisé au sujet. De plus, l’information se trouve dans les mots, les images, les schémas, les tableaux, les cartes et les graphiques. Par conséquent, il est très important pour un enseignant d’expliquer à leurs élèves des stratégies pour lire ces types de texte. Pour lire un texte courant efficacement, il faut comprendre comment utiliser les éléments textuels, comment se référer aux éléments visuels et de considérer les conventions typographiques. Pour introduire les textes courants, l’enseignant doit créer un environnement stimulant qui encourage la curiosité des élèves. Il est aussi important que l’enseignant modélise sa propre lecture pour démontrer aux élèves comment lire et naviguer un texte courant. Finalement, il faut que l’enseignant planifie des activités avant, pendant et après la lecture pour aider leurs élèves à mieux comprendre un texte courant.

Gagnon suggère que la façon la plus efficace et la plus authentique d’évaluer un élève est d’observer quand il lit oralement un texte informatif. L’enseignant peut noter leurs méprises et peut poser des questions pour juger leur compréhension. Cette méthode permet l’enseignant de trouver les forces et les faiblesses de leurs élèves et de décider comment différencier leur instruction pour aider chaque individu.

J’aime les suggestions de Gagnon et l’importance qu’elle met sur les stratégies de comprendre un texte courant. Les textes courants sont une grande partie de nos vies et il faut savoir comment les lire et les utiliser efficacement.

2 comments:

  1. C'est vrai que les textes courants sont une grande partie de la vie quotidienne et il faut enseigner à nos élèves comment les lire efficacement parce que selon moi, apprendre le français ne veut rien dire si on ne peut pas appliquer ce qu'on apprend dans nos vies de tous les jours. Je suis d'accord avec l'article qu'il faut comprendre comment utiliser les éléments textuels et les éléments visuels pour lire ce type de texte efficacement. Je pense aussi que c'est absolument essentiel de planifier des activités avant, pendant et après la lecture pour aider les élèves à avancer leurs habiletés et pour s'assurer qu'ils comprennent bien ce qu'on les enseigne. Durant mon stage j'ai enseigné aux élèves comment bien lire et comment était construit les articles de journal. J'ai fait ceci avec l'aide de vrais articles de journal, avec des «anchor charts» et des «graphic organizers», les élèves ont besoin de ce type d'aide pour pouvoir bien comprendre et pour pouvoir bien visualiser ce dont on essaye de les enseigner. L'autre chose qui présente un certaine degré de difficulté c'est le vocabulaire spécialisé. Pendant l'enseignement des articles de journal, j'ai utilisé des articles qui se concentraient sur les mêmes thèmes et nous avons travaillé sur le vocabulaire spécialisé et technique qui se retrouvait souvent dans les articles. Enfin les élèves ont bien saisi l'information que je leur ai présentée et je sais ceci à cause de leurs résultats excellents sur leurs tâches finales.

    ReplyDelete
  2. Je comprends que c’est important d’apprendre à nos élèves comment lire efficacement et je pense que c’est plus facile à réussir ceci quand les élèves lisent quelque chose donc ils sont intéressés. Ils ont besoins les stratégies pour bien lire et comprendre ce qu’ils lient. En réalité, nous allons lire des chose qui nous intéresses pas, mais il faut quand même apprendre les stratégies pour comprendre ce qu’ont lient, come un journal ou une pancarte.

    J’ai eu la chance de lire un roman pendant mon stage, un livre pour les huitièmes et l’autre pour les septièmes années. J’ai aperçu que les septièmes étaient beaucoup plus engagés avec la lecture car l’histoire était beaucoup plus amusante que l’histoire que les huitièmes avaient besoin de lire. Lorsque les élèves étaient intéressé, ils avaient plus de motivation à comprendre ce qu’ils lisaient en utilisant un dictionnaire, ou demander des questions, etc..

    ReplyDelete